23 Mar

Attention à ne pas « brûler » votre appartement en vente à La Rochelle !

Au moment de mettre en vente son bien immobilier, on est parfois tenté de l’afficher au prix le plus élevé possible pour en retirer le maximum ! Mais s’agit-il d’un si bon calcul ? Non, au contraire, mettre votre appartement en vente à La Rochelle à un prix qui ne correspond pas au marché dans votre quartier ou à certaines prestations peut vous porter préjudice !

La raison ? Votre appartement à La Rochelle va se griller. Brûler, griller…, sont des termes qu’utilisent les professionnels de l’immobilier pour parler des logements qui restent en vente trop longtemps et dont les acquéreurs se désintéressent. Attention, ce n’est pas du simple vocabulaire. Cela va plus loin. Un bien « brûlé » ne fait plus rêver personne. Cela sous-entend qu’il « pourrit » sur les portails immobiliers depuis de très nombreuses semaines et qu’il se vendra à un prix très inférieur à celui de sa mise en vente. Car tout le problème est là : le prix n’est pas adapté. En réalité, tout se vend. C’est juste une question de prix. Votre appartement à La Rochelle a des défauts ? Ce n’est pas un souci. Avec le bon prix adapté au marché et à la rénovation dont il a besoin, il intéressera forcément un acheteur.

Vous n’aimeriez pas que votre appartement à La Rochelle se grille ? Dans ce cas, contactez un expert immobilier. Il vous aidera à estimer le bon prix de vente de votre appartement, vous garantissant ainsi une vente rapide, efficace et équitable. N’oubliez pas que, exception faite des biens immobiliers très atypiques, les meilleures offres d’achat sont faites en général au début de la mise en vente. C’est à ce moment que les acheteurs, à l’affût, découvrent le bien. S’il correspond à leurs besoins et que son prix est adapté au marché, il n’y a pas de raison qu’ils ne cherchent pas à le visiter !

C.V. / Bazikpress © myfiligrane

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée