27 Avr

Votre agence immobilière de La Rochelle fait le point sur le marché du logement !

Alors que les taux de crédit ont légèrement remonté (+ 0,25 % depuis le point bas de novembre 2016), le nombre de demandes de prêts ne cesse d’augmenter depuis l’été 2016, avec une accélération depuis la fin de l’année 2016. Ainsi, au premier trimestre 2017, les demandes de prêts sont en hausse de 52 % par rapport à 2016 quand la production de crédit de Vousfinancer a plus que doublé en un an, atteignant près de 725 millions d’euros, contre 345 millions au 1er trimestre 2016 (+ 110 %). Votre agence immobilière de La Rochelle fait le point sur les conséquences de l’activité soutenue du marché immobilier.

Des prix à la hausse
Selon MeilleursAgents qui publie la 90e édition de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier résidentiel à Paris, en Île-de-France et dans les dix plus grandes villes de France, la hausse des prix est bel et bien enclenchée. À cause de cette forte demande des acheteurs et d’une offre de biens limitée : la hausse des prix se poursuit donc mécaniquement à Paris (+6,6% en an), en banlieue et dans la plupart des grandes villes de France avec quelques excès (Bordeaux : + 10% en un an et + 5,9% depuis le début de l’année !) et quelques baisses sensibles (comme Montpellier : – 0,5% en mars). En un an, à Lyon, les prix ont progressé de 6,2%, à Nantes de 4,7% et à La Rochelle de 4,2%.

Résultat, les stocks de biens à vendre s’amenuisent et atteignent les niveaux les plus bas depuis 2010, ce qui laisse présager une poursuite de la hausse des prix alors que les taux ne devraient pas bouger sensiblement dans les prochaines semaines. Les ventes quant à elles s’accélèrent : le délai moyen entre la mise en vente et la signature du compromis se réduit autour de 35 jours contre près de 70 fin 2014.

C.V. / Bazikpress © Beboy

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée